• DEFI

    J’habite un grenier

    Je suis entouré de montagnes de tuilesEnneigées en hiverRouge orangé argileuxEn étéJ’habite un grenierEntouré de montagnes de tuilesAux pentes descendantesPareil à des pistes de skis pour nain débutantsPareil à des carapaces de batraciens géantsDont on aurait recouvert de leurs immenses écailles les toits des chaumières environnantesJ’habite un grenierOù le plancher marque son existence centenaire par ses craquements sous un balatum plus jeunes et moins authentiqueJ’habite un grenierOù les casseroles débordent d’eau qui boueOù le radiateur est gravé forgé d’arabesques, plantes sinueuses, telle une œuvre d’Art DecoJ’habite un grenierOù le rideau est déchiré comme la voile du Bateau FantômeJ’habite un grenierOù la lumière m’inonde chaque matin de sa douceur de vivreComme…

  • DEFI

    Marija

    En ce temps-là, j’étais propriétaire de terres immenses, étirées de champs, ponctuées de prairies, étoffées de bois enchevêtrés. Mon pays me manque-t-il ? Non. L’amour est devenu ma patrie. J’y fais fleurir la patience, l’affection, la tendresse, la joie, le désir ainsi que ses nombreux plaisirs. Pourtant, avant, rien n’y poussait ! Terre intime devenue aride suite à l’éducation stricte d’une famille de nobles fiers d’un passé dépassé. Dans ce carcan d’une nostalgie glorieuse, la liberté était un rêve, et l’amour, une montagne inaccessible pareille au mont Olympe. Heureusement, un héros descendit dans le Tartare de ma soumission héréditaire. – Je ne veux pas dépendre de mon art ! Et je ne veux…

  • DEFI

    Hasards

    Hasard. Hasard de l’enfant qui braille dans les bras de sa mère ? Hasard de l’existence qui lui a fait rencontrer ce visage maigre, asiatique comme le sien, devenu son amant puis le père de ce bout de chair qu’elle tente de calmer en le berçant avec patience. Quelle probabilité avaient-ils, ces deux humains, de se connaître, de s’aimer ? Quels facteurs ont induit leur rencontre ? Même école ? Même quartier ? Le hasard est partout, à chaque instant, tout autour de nous, nous les êtres vivants mobiles. Hier, j’ai joué au Lotto : 300.000 euros ! Le facteur qui m’a fait acheter la précieuse grille gagnante. Oui, mais aussi une misère économique et un amour…

  • DEFI

    Le chat

    C’était une soirée d’été, de celle qui commence par les roucoulements d’un pigeon gris et fini, grisé, le corps imbibé d’alcool mordoré. Un énième vagabondage nocturne, de la porte de Namur à la Bourse et son architecture despotique laminée par les intempéries. Mais ce soir-là ne fut pas comme les autres soirs où j’endormais mon cafard sous des rasades de Jazz accompagné de spiritueux et d’arpenteuses du trottoir. Mes déambulations pré matinales m’amenèrent suivre un étrange personnage, une silhouette fine, élancée à la démarche suggestive. Il marchait sur les pavés brillants d’un crachin inattendu, comme un mannequin en représentation. Tout de suite, il m’a fait penser au chat de Franquin.…

  • DEFI

    Et si Ulysse n’était pas parti

    — Que le temps est pressé ! Il file comme un cheval au galop ! À cet amer constat, Télémaque posa une main sur la large épaule de son père. Au geste affectueux, Ulysse saisit d’une main vieillie celle encore jeune de son fils. Une bourrade de deux enfants sortit le vieux roi de l’amertume. Les yeux bleus de quatre-vingts ans fixèrent les yeux noirs âgés de six ans. De leurs petites mains, chacun saisit une des jambes affaiblies du vieux monarque. S’appuyant sur une canne, Ulysse se pencha vers eux. Leurs visages identiques lui décochèrent un innocent sourire. Le vieux marin poussa un cri tonitruant. Effrayés par l’imitation du grognement de…

  • DEFI,  Drame,  Fantastique,  Fiction

    Virtuel.le

    Virtuel.le. Je ne pensais jamais avoir la nécessité de leurs services. Mais il me faut voir la réalité : je suis amoureux. C’est mon psy qui l’a diagnostiqué. Elle a été parfaite. Professionnelle. Elle me l’a annoncé avec ménagement. Pas comme dans ces consultations de masse, où l’expert enfile patient sur patient perdant tout humanité. Installé dans son cabinet, assis dans le large canapé en cuir véritable, une tasse de médiane à la main, elle m’a fait prendre conscience de mon état. – Ne vous désespérez pas Marc. Vous en êtes au début. C’est très bien que vous ayez consulté si tôt. La plupart de ma clientèle arrive dans un…

  • DEFI

    Le Petit Prince des Asies

    Lors d’une habituelle nuit d’été, Edgard, Prince des Asies subtropicales, s’endormit entouré de ses deux sœurs : Selena et Magdalena. La Lune était ronde dans le ciel sans couleur. Soudain, le drap étendu sur la voûte aérienne vibra. Venant d’au-delà de l’Univers, telle une météorite, la sorcière Yessica surgit !Elle mangea le noir du céleste plafond. Sa chevelure en prit la teinte et devint si longue qu’elle s’en fit une robe. Perdue dans la lumière du jour, la Lune disparut. Au matin, le Petit Prince des Asies bâilla. Il étira ses bras potelés, tandis que de chaque côté du lit, ses deux sœurs ronflaient. Par la fenêtre du château, Edgard vit le…

  • DEFI

    On me dit…

    On me dit qu’être écrivain est un travailMoi je n’ai qu’à être moiJe n’ai qu’à rester moi-mêmeMalgré toutes les difficultés matérielles et financièresRésister à la peur.Avoir accepté cet état, cette nature d’écrivain,Qui est là, est parfois le plus durEt en même temps si simple.Accepter ma nature,Cela m’ouvre aux plaisirs que je ressens devant de simples événements du quotidien:Les rayons du soleil à travers une vitre,L’odeur de l’herbe coupée ,La couleur du thé au matin du réveil ,La beauté d’une calligraphie d’un mot,La beauté de sa signification .Tous et bien d’autres de ces simplicités du quotidien,D’émotions positives qu’elles provoquent en moi Et qui me font me sentir en vie.Voilà ce que…

  • Conte,  Conte,  Fiction,  Magie

    Légende islandaise

    Après l’été, Jóndóra avait quitté Reykjavik et avait décidé de poursuivre sa route à travers les petites îles de l’Islande. Âgé de plusieurs siècles, il restait pourtant un adolescent de 16 ans. Sa boucle d’oreille en nacre elfique en était l’origine. Depuis des jours, le soleil ne s’était pas couché. En cette saison, l’astre resterait haut dans le ciel pendant encore plusieurs semaines. Le vent ridait la surface, couleur acier, des eaux du fjord Kollafjörður. À bord de sa petite embarcation, Jóndóra fixa l’horizon. Juste avant d’embarquer, la jeune Adda l’avait embrassé de ce baiser signifiant « Reste ! » — Combien de fois ai-je connu ce genre de baiser depuis Geira ?…

  • DEFI

    Leïla

    Chapitre 1 : Leïla Princesse saharienne, elle était allongée sous la tente bleue comme la nuit, mouchetée d’étoiles. Leïla la rebelle. Leïla l’indomptable. Leïla la voleuse, pareille à la tempête de sable qui emporte tout sur son passage. Avec volupté, elle massa la plante de ses pieds, douloureux suite à la dernière cavalcade dans le désert. Le contact sensuel de l’onguent parfumé à la menthe éveilla des souvenirs sexuels.Les mains blanches comme le lait de chamelle sur ses seins brunis de l’or du soleil. Les iris pareils à un ciel sans nuage. Les muscles. La chaleur du corps de son amant. Ses étreintes nombreuses. Ses caresses. Nous n’aurions jamais dû…