DEFI

On me dit…

On me dit qu’être écrivain est un travail
Moi je n’ai qu’à être moi
Je n’ai qu’à rester moi-même
Malgré toutes les difficultés matérielles et financières
Résister à la peur.
Avoir accepté cet état, cette nature d’écrivain,
Qui est là, est parfois le plus dur
Et en même temps si simple.
Accepter ma nature,
Cela m’ouvre aux plaisirs que je ressens devant de simples événements du quotidien:
Les rayons du soleil à travers une vitre,
L’odeur de l’herbe coupée ,
La couleur du thé au matin du réveil ,
La beauté d’une calligraphie d’un mot,
La beauté de sa signification .
Tous et bien d’autres de ces simplicités du quotidien,
D’émotions positives qu’elles provoquent en moi Et qui me font me sentir en vie.
Voilà ce que m’offre l’acceptation de ma nature d’écrivain.

Connectons-nous

201 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *